All posts in Blogueurs de l’Ouest

« Tai-Shogun » ou l’art de l’émerveillement

Quand nous sommes arrivés sur Nantes, la 1ère chose que j’ai traqué en bonne ex-parisienne, c’est LE restaurant japonais aussi bon et frais que celui que nous avions dans le 15è arrdt.

Nous avons dû, je pense, TOUT tester dans cette nouvelle ville pour y pallier.
Les nombreuses chaînes, les petits restaus qui ne payent pas de mine, les bonnes adresses filés de bouche-à-oreille, en somme nous avons passé au tamis tout Nantes pour subvenir à notre addiction.

Le premier que j’ai tenté il y a près de 2 ans, c’était Tai-Shogun, chaudement recommandé par de nombreuses personnes.

Je dois avouer que mon 1er avis personnel à son sujet a été très peu concluant.
J’avais à cette unique occasion boudé les aspects restaurant chaises-et-tables-hautes-avec-plateaux-des-sushis-tournants pour privilégier 1 simple commande à emporter.
Le résultat ne m’avait pas fait frissonner donc-merci-ciao-au-revoir, on ne m’y reprendra plus.

Et il y a quelques semaines, lorsqu’on nous a proposé une dégustation chez ce même Tai-Shogun, en bon esprit bien critique, je n’ai pas pu décliner par curiosité et envie de démentir (peut-être) un avis farouchement négatif.

J’ai au départ caché mes réticences, et souhaitais tenter de garder une certaine neutralité pour découvrir le restaurant comme client/convive sur place.

Je savais uniquement 2 informations sur les déroulement des 2 soirées consécutives où les blogueurs étaient dispatchés:
-Le premier soir ce serait « Kaiten » (sushi bar) pour la première partie des blogueurs
-Et le lendemain, pour nous, le côté « Teppanyaki » (grill japonais)

(Comme vous, je ne savais pas trop ce que Teppanyaki voulait dire, et comme tout un chacun, j’aime les découvertes – surtout culinaires)

Nous voilà donc, tous attablés, sur chaises et tables hautes faisant face à d’autres chaises et tables, et au milieu, 2 plaques de métal de chaque côté intérieur afin que notre chef attitré puisse cuisiner fasse à nous et à l’autre table ensuite.

Le décor était tout simplement luxueux et impressionnant.

Le chef arrive avec une première grande assiette de gambas crûes , poivrons, champignons japonais et autres aliments.
Formé pendant un long moment à cette tradition culinaire sur plaque chaude japonaise, nous nous sentons parfaitement pris en main et au spectacle, un vrai Show d’odeurs, fumées, croustillements de saveurs, qu’on imagine déjà avec gourmandise sur notre langue.

L’attente est assez longue pour nous faire languir de goûter à tous ces mets délicats savamment mélangés, mais pas assez pour que nous nous ennuyons.
Nous sommes tous redevenus ce soir là des mômes à admirer et pousser des Ohhh, et des Wouahh à chaque maîtrise du chef en faisant telle ou telle chose sur plaque ( spéciale mention aux oignons en pyramide d’où notre chef fait jaillir une immense flamme – quasie impossible à prendre en photo hélas)


 

Lorsque nous goûtons à nos différents plats, les Ohhh ne retombent pas, mais le silence religieux de la dégustation les intériorise avec une réelle dévotion. Les regards souriants se croisent de temps à autre comme pour acquiescer nos plaisirs réciproques.

Je suis conquise. Et c’est un réel plaisir que je ne dissimule pas, tout comme mes acolytes de soirée.

Les plats sont raffinés, les saumon était par exemple le meilleur saumon chaud que j’ai pu goûter de ma vie (et je pense qu’à moi seule d’ailleurs, une partie de leur disparition me sera attribuée…)

 

A ma demande express, j’ai demandé également quelques makis (servis très gentiment depuis l’autre partie du restaurant) afin de re-gôuter à ce qui ne m’avait pas enchantée la première fois
Bizarrement, l’effet a été très contradictoire avec le 1er il y a 2 ans : Produits frais, rien à redire, mais entre les deux, j’avoue que le Teppanyaki de par son originalité et sa maitrise m’a totalement conquise.

Les desserts ne sont absolument pas en reste :
-Financier aux chocolat blanc divin (j’en ai eu 2, youpi),
-Crème brûlée au thé vert (particulier, on aime ou on déteste)
-Et une salade de fruits extrêmement frais très agréable en fin de repas.
Tout cela servi d’un thé ou café selon les goûts.

Seul bémol au tableau, nous avions tellement dégusté de plats exquis que nous avions une irrésistible envie gourmande de continuer nos découvertes, même à la fin du repas, et bien que nous soyons repus !
C’est par ailleurs à mes yeux un excellent signe sur la qualité des produits.

Un sourire sur les lèvres, nous sommes repartis avec le désir d’y amener nos conjoints, amis, famille et leur faire déguster cette tradition peu connue extrèmement dépaysante tant au niveau visuelle que gustative…

Donc, autant le dire, je retire mes propos négatifs sur ce restaurant gastronomique japonais de Nantes.
J’ai adoré y découvrir ces spécialités… Et vous invite à le faire tout autant pour une occase super romantique ou festive)

 

Pour info, sachez-le :
Du 2/11 au 14/12/11
(je vous invite à découvrir une super initiative au sushi bar afin que vous découvriez à votre tour Tai-Shogun (si ce n’est déjà fait ) :

Le Happy Sushi Hour (de 19h à 20h)c’est un peu l’idéal au sortir du taf !
1 plateau sushi acheté, l’autre offert , et autant que vous voulez

Leur site

Voilà le bon plan est lancé, et passez le bonjour à l’équipe et leur directrice ;)

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !